Empoisonnement d’oiseaux au Champ de Mars ?

La LPO Île-de-France est contactée depuis une semaine par de nombreux riverains du 7e arrondissement de Paris qui nous ont signalé un empoisonnement possible d’oiseaux dans un large périmètre autour du Champ de Mars.

Les témoignages recueillis à ce jour rapportent des faits plus qu’alarmants : plus d’une vingtaine de corneilles noires auraient déjà succombés à une mort lente après l’ingestion de raticide. Ce produit destiné à limiter les populations de rats doit, selon la réglementation en vigueur, suivre des consignes strictes lors de son utilisation. Pourtant, le premier témoignage recueilli le mercredi 28 janvier nous informait que des agents de la Mairie de Paris avaient été vus sur le Champ de Mars disséminant à la volée, telles des graines, des seaux remplis de granules de raticide.

Outre les dommages que ce type d’épandage entraîne sur la population de corneille, la LPO craint un empoisonnement du reste de la population aviaire du secteur… Contrairement aux corneilles, les petits oiseaux, tels les moineaux ou les mésanges par exemple (dont les espèces sont protégées en France selon l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009), se cachent pour mourir : l’ampleur réelle du désastre est donc difficile à estimer.

Appels à témoins

Corneille retrouvée morte devant le 20/22 av. Bourdannais à Paris 7e
Corneille retrouvée morte devant le 20/22 av. Bourdannais à Paris 7e
Crédits : LPO

Afin de faire toute la lumière sur le sujet, la LPO lance un appel à témoins pour inciter le public à être attentif à la population d’oiseaux présente au Champ de Mars et dans les quartiers adjacents. Plusieurs de nos bénévoles se sont déjà rendus sur les lieux afin de dénombrer les cadavres et recueillir les éventuels survivants. Pour nous aider, vous pouvez faire de même et arpenter les rues. N’hésitez pas à photographier tout élément qui vous paraît suspect (graines sur le sol, oiseaux morts…) et à nous rapporter votre témoignage par mail. Ces éléments nous permettront de mieux mesurer les causes réelles et l’impact des dommages sur les oiseaux.

En parallèle de cette action, la LPO Île-de-France prend contact avec la mairie de Paris pour remédier rapidement à cette situation et pour permettre un changement de pratique à long terme sur la ville.

Que faire si vous trouvez un oiseau ?

Après information obtenue auprès du CEDAF, le Centre de sauvegarde pour la faune sauvage de Maisons-Alfort (94), les oiseaux retrouvés morts ou agonisants semblent victimes d’un raticide à base de chloralose. Ce-dernier entraîne un "endormissement" progressif et fatal de l’animal. Cependant, les oiseaux pris en charge suffisamment tôt peuvent récupérer de manière spectaculaire.

Trois conditions sont à réunir :

  • placés au chaud non loin d’un radiateur ;
  • au calme, dans une pièce isolée au maximum ;
  • à l’obscurité, soit dans un carton adapté à la taille de l’espèce et percé de trous sur le dessus du couvercle.

Une réhydratation peut s’avérer nécessaire dans certains cas. Nous conseillons donc à toutes les personnes trouvant des oiseaux présentant des symptômes de perte d’équilibre ou de somnolence de les acheminer dans les plus brefs délais au centre de soins le plus proche, le CEDAF. Pour le recueil de l’animal, utilisez des gants ou un linge pour le capturer, avant de le placer dans un carton préalablement perforé sur le couvercle pour une meilleure circulation de l’air.

Merci pour votre mobilisation !


Mis à jour le : mercredi 10 août 2016

Partagez :

LPO Île-de-France

Agissez avec la LPO

Adhérer

Adhérer

Animal en détresse

Animal en détresse

Créer son Refuge LPO

Créer son Refuge LPO

Groupes locaux

Groupes locaux

Sortie Nature

Sortie Nature

Suivre la LPO Île-de-France

Suivre la LPO Île-de-France