En terre ligérienne

C’est maintenant une tradition : chaque année, le groupe local LPO Guyancourt organise un week-end de découvertes et de convivialité !

Après moult débats et échanges préparatoires sur ces derniers mois, le projet 2016 s’est orienté vers la forêt d’Orléans avec découverte des rives de la Loire et visite à un prestigieux couple, 8Z et 02 ! Jean-Etienne, Yannick, Philippe sont nos dévoués organisateurs.

En ce samedi 28 mai, nous voilà déjà partis à 3 voitures, 11 bénévoles, pour notre première étape matinale : le sentier découverte des Isles à Mareau-aux-Prés.
Petit déjeuner – nous recommandons tous la boulangerie de Mareau-aux-Prés et ses spécialités - équipement et premières observations…
Beaucoup de chants dont un retient l’attention ; jumelles, installations de longues vues… et là, Jean-Etienne, en organisateur hors-pair vise un rossignol tout à ses vocalises et nous donne ainsi un moment de partage joyeux et inoubliable !

JPEG - 211.9 ko
Crédits : A. Maurin

La balade qui suit nous fait découvrir les bords de Loire et son biotope si particulier, avec ses berges, ses grands arbres et arbustes, ses plages caillouteuses qui plaisent tant à toutes sortes d’oiseaux pour s’y nourrir ou s’y reposer. Un cygne protégeant un bout de berge nous dit clairement que nous ne sommes pas les bienvenus !

L’excursion se poursuit par un trajet vers la Carrière de Courpain à Ouvrouer-les-Champs : pique-nique sorti du sac et observations dans cette ancienne carrière en eau, avec sternes naines et cygnes en parade nuptiale. Sur un côté, une pente abrupte sableuse semble propice aux hirondelles des rivages. Celles-ci sont en chasse sur le plan d’eau.

Grenouilles de Lessona
Grenouilles de Lessona
Crédits : A. Maurin

Nouveau déplacement à l’Etang du Ravoir, après un accès sur piste en forêt de résineux qui nous fait découvrir un nouveau biotope. C’est le milieu d’après-midi et dans une mare, toutes les grenouilles de Lessona – plusieurs dizaines - se sont donné rendez-vous, nous offrant un spectacle peu commun et sonore.
Au bout d’un chemin étroit, vouté, très fréquenté, un observatoire nous fait découvrir l’étang du ravoir. Dominant l’étang, OZ, le balbuzard est déjà là, perché sur un grand pin. Il est rejoint un peu plus tard par O2 qui s’emploie à déguster seule sa pêche. Non loin de là, le nid visible, semble bien vide. Leur tentative de famille n’a pas abouti cette année.
L’étang nous réserve d’autres merveilles, comme ce héron pourpré si difficile à voir et si beau.

Il est temps pour nous alors d’aller au gîte et ce sont les moines bénédictins de l’Abbaye de Fleury qui nous accueillent dans une de leurs dépendances.
Nous célébrons les Vêpres avec cette communauté dans la Basilique. Avec les chants des moines et leur recueillement, cette architecture de l’an mille et cette imposante tour-porche, nous voyageons dans le temps.
Soirée, repas et repos partagés au gîte avec beaucoup de convivialité, de participation de tous et de bonne humeur, soudés par ce partage d’une journée clémente et riche en impressions.

Dimanche 29 mai : petit déjeuner mémorable avec croissants et des pains aux raisins comme il n’en existe plus ailleurs (impossible de compter les raisins !). Balades matinales et premières observations pour ceux qui se sont levés tôt !

En route pour le parcours des oiseaux à Chécy.
Nous y découvrons un milieu assez fermé en bord de Loire, nous embaumant avec ses acacias et sureaux en fleurs. Nos oreilles sont mises au défi d’identifier tous ces chants sans visuel. Les roitelets triple bandeau resteront invisibles. Une famille de fauvettes à tête noire, toute absorbée par le nourrissage de ses nombreux petits, nous offre une charmante observation. Une bande de jeunes mésanges à longue queue passe et repasse. Quelques sternes naines et pierregarin virevoltent au-dessus de la Loire.
Le temps devient vraiment pluvieux, la Loire plus tumultueuse. Les bancs de sable sont sous l’eau et les oiseaux se protègent. Il est temps de rentrer pour nous aussi.

Ce week-end 2016 en Forêt d’Orléans aura été porté par cette organisation parfaite, avec un groupe soudé et participatif et ces belles observations.
Avec quelques 66 espèces répertoriées sur le week-end, à 1h30 des portes sud de Paris, l’expérience aura comblé tous ses participants, expérimentés comme débutants. Chacun est reparti, riche de ces moments conviviaux, avec des images et des nouveaux sons plein la tête, et surtout, l’envie de recommencer.

C. Lazzarelli

PNG - 103.2 ko
Crédits : G. Laurent

Partagez :

LPO Île-de-France

Agissez avec la LPO

Adhérer

Adhérer

Animal en détresse

Animal en détresse

Créer son Refuge LPO

Créer son Refuge LPO

Groupes locaux

Groupes locaux

Sortie Nature

Sortie Nature

Suivre la LPO Île-de-France

Suivre la LPO Île-de-France