Jardin des Périchaux, un refuge pour la biodiversité

Situé dans 15ème arrondissement de Paris, au cœur de la cité des Périchaux, ce jardin partagé est cultivé de façon écologique en respectant la charte « Main verte ». C’est donc un endroit propice à l’accueil de la petite faune sauvage parisienne.

JPEG - 543.3 ko

Le jardin est bordé d’une haie bocagère, essentiellement constitué d’arbustes fruitiers variés : pruniers, pommiers, poiriers, cerisiers, groseilliers et framboisiers, résultant des semis et bouturages réalisés par les jardiniers.

Cette haie est complétée de plantes grimpantes : vigne, passiflores et chèvrefeuilles qui courent le long de la grille et la garnissent de fleurs et de fruits au fil des saisons.

Le centre du jardin est constitué des parcelles attribuées à des jardiniers, chacun ou chacune plantant comme bon lui semble, tout en respectant quelques règles : pas d’utilisation d’engrais chimique ou de pesticide, pas de plantation d’arbre de grande hauteur incompatible avec la taille réduite des parcelles : environ 3 m². Le compost élaboré sur place avec les déchets verts et les épluchures permet d’enrichir les parcelles.

JPEG - 463.2 ko

Pour les personnes ayant des problèmes de mobilité, souffrant du dos ou ne pouvant pas jardiner au sol 10 jardinières hautes d’une surface de 2 m² sont disponibles.

Charte main verte : édictée par la mairie de Paris, cette charte définit les principes à respecter dans les jardins partagés. Une démarche participative et le respect de l’environnement en sont les lignes directrices.

Variété des cultures et participation d’associations

Les jardiniers ayant des origines géographiques, des goûts et des centres d’intérêt différents, l’aspect et les cultures des parcelles sont très variés.
Certains recherchent surtout un aspect décoratif avec des fleurs de formes et de couleurs variées harmonieusement disposées, d’autres recherchent plutôt une production maraîchère en alignant plants de tomates, pommes de terre, laitues, radis, choux ou carottes suivant les saisons.

Pour d’autres encore, ce sont les fruits qui sont privilégiés : fraisiers, groseilliers, cassissiers, framboisiers et font le plaisir des jardiniers, mais aussi des oiseaux et des insectes.

JPEG - 410.2 ko

Certaines parcelles sont réservées à des associations. Ainsi, l’association « Elément Terre mon cher jardin » permet aux écoliers de cultiver une grande parcelle dans le cadre d’un projet pédagogique.

Lors de l’année scolaire 2017-2018, un projet intéressant et original est mené en collaboration entre la LPO et le MAVIP, dispositif d’insertion professionnel à destination de jeunes en situation de handicap mental.

L’objectif du projet est de marier dessin et travail autour d’un jardin potager de septembre à juin, en associant plusieurs publics : jeunes en situation de handicap, élèves de 1ère bac professionnel « soins et services à la personne » et migrants en cours d’apprentissage du français.

Quelques parcelles sont réservées au plantes sauvages, ou plutôt spontanées, et ce sont sans doute celles qui hébergent le plus grand nombre d’espèces différentes : pissenlit, renouée des oiseaux, ortie, séneçon, pâquerette, cardamine, plantain, petite mauve, liseron, vergerette, coquelicot, bourache et pariétaire de Judée, accueillent insectes et papillons.

JPEG - 116.6 ko

Un jardin accueillant pour la biodiversité

Le jardin est également accueillant pour les oiseaux et la biodiversité, et a été inscrit refuge LPO début 2014.

Le nichoir LPO est installé dans un prunier et a déjà hébergé un couple de mésanges bleues.

Un nichoir collectif à 3 niveaux a également été installé cet hiver, en espérant qu’il soit apprécié des moineaux.

Le jardin est également équipé de deux mangeoires plateaux permettant aux jardiniers de participer à l’opération « Birdlab ».

Cette expérience de sciences participatives collecte des informations sur le comportement des oiseaux venant sur les mangeoires grâce à une application ludique à installer sur son téléphone portable.

Du mois de mars au mois d’octobre, le jardin est ouvert au public le samedi et le dimanche après-midi. Vous serez donc les bienvenus pour le visiter !

JPEG - 75.3 ko

Mis à jour le : lundi 21 mai 2018

Partagez :

LPO Île-de-France

Agissez avec la LPO

Adhérer

Adhérer

Animal en détresse

Animal en détresse

Créer son Refuge LPO

Créer son Refuge LPO

Groupes locaux

Groupes locaux

Sortie Nature

Sortie Nature

Suivre la LPO Île-de-France

Suivre la LPO Île-de-France