Conduits de cheminée : attention aux oiseaux !

Conduits de cheminée : attention aux oiseaux !
Les oiseaux peuvent se retrouver piégés dans un conduit de cheminée car ils recherchent généralement des cavités où pouvoir nicher ou s’abriter (chouette hulotte, mésanges, choucas, etc...).
Or, le conduit en inox est trop étroit et ses parois lisses ne permettent pas à l’oiseau de s’extirper de lui-même. Il finit donc inéluctablement en contrebas...

JPEG - 924.9 ko

1/ Vous possédez une cheminée :
Si vous possédez une cheminée, il sera ainsi plus facile de recueillir l’oiseau en vous aidant d’un linge. Ensuite, dépoussiérer-le si nécessaire de la suie présente sur son plumage et ses yeux.

Attention s’il est manifestement blessé ou s’il est affaibli parce qu’il n’a pas pu s’alimenter durant plusieurs jours, pour pouvoir assurer sa survie, il sera opportun de le confier dans ce cas auprès d’un centre de sauvegarde pour la faune sauvage habilité à l’espèce concernée (Cf. rubrique « Animal en détresse » pour trouver des conseils pour le recueil de l’oiseau ainsi que les coordonnées des centres de sauvegarde).

S’il est vif et non-blessé, libérez-le en extérieur (attention aux collisions contre les baies vitrées en intérieur !). Et veillez idéalement à l’écologie de l’espèce : en début ou milieu de journée pour un oiseau diurne ou à la tombée de la nuit pour un oiseau nocturne.

2/ Le conduit mène à une plaque scellée :
Malheureusement, dans cette situation-là, nous n’avons pas forcément de solution miracle. À force de se débattre, l’oiseau risque de s’affaiblir et de mourir ainsi dans une lente agonie, affamé et déshydraté, s’il n’est pas libéré...

Deux seules solutions pour pouvoir le recueillir :
1. Si le conduit est obturé à moins de 2m de hauteur depuis l’ouverture en toiture, parfois les ramoneurs voire les pompiers – en fonction des urgences qu’ils pourraient avoir par ailleurs – sont capables d’intervenir en urgence avec une perche « en boule » par le dessous ou « en cuillère » par le dessus, pour tenter de libérer l’oiseau.
2. Sinon, il sera nécessaire de desceller la plaque ou de littéralement casser le mur au niveau de la sortie du conduit...

Ensuite, pour libérer l’oiseau, nos recommandations seront les mêmes que précédemment.

3/ La solution préventive pérenne à privilégier : le capuchon de cheminée !
Pour se prémunir et éviter qu’une situation complexe à gérer ne se produise, il sera opportun de placer un grillage sur le conduit de la cheminée, avec un maillage de 1 à 2 cm maximum.

Dans le commerce, il existe différents modèles, à lamelles ou avec un dôme grillagé, laissant s’échapper la fumée, plus ou moins couvrante pour la pluie, et surtout sans risque pour les oiseaux.
En cherchant dans un moteur de recherche internet « chapeau de cheminée anti-refoulement », « crapaudine cheminée »..., vous aurez des chances de trouver un aménagement qui correspond à la configuration de votre toit de cheminée et à vos attentes, dans l’objectif de préserver les oiseaux.

JPEG - 10.8 ko JPEG - 8.8 ko
JPEG - 4.6 ko

Différents modèles de chapeaux de cheminée © Images source Internet.

Et si vous aimez protéger les oiseaux et souhaiter les accueillir chez vous sans danger, faites plutôt l’acquisition d’un nichoir adapté à l’accueil de l’espèce ciblée !
Merci pour votre action engagée en faveur de la biodiversité !

Partagez :

Préserver la biodiversité

Agissez avec la LPO

Adhérer

Adhérer

Animal en détresse

Animal en détresse

Créer son Refuge LPO

Créer son Refuge LPO

Groupes locaux

Groupes locaux

Sortie Nature

Sortie Nature

Suivre la LPO Île-de-France

Suivre la LPO Île-de-France