Mortalité au pied de ma mangeoire, comment réagir ?

Pour aider les oiseaux en hiver, quand ils ne trouvent plus dans la nature de nourriture en quantité suffisante pour subsister, la LPO peut préconiser le nourrissage. Mais pour ne présenter aucun danger pour les oiseaux et ne pas se retrouver vecteur de maladie, celui-ci doit suivre certaines règles.

Guide du bon entretien

Nettoyage d'une mangeoire plateau
Nettoyage d’une mangeoire plateau
Crédits : Y. Hermieu/LPO

Pour le nettoyage régulier de vos mangeoires et abreuvoirs, l’emploi du savon de Marseille suffit. Si besoin, il existe aussi des désinfectants sans danger pour les oiseaux. Enfin, pour une désinfection complète, l’eau de Javel diluée avec de l’eau froide tuera 99,9 % des bactéries. Mais n’oubliez pas de bien rincer à l’eau claire !

Mangeoire trémie
Mangeoire trémie

Bon à savoir : une mangeoire « trémie » est davantage recommandée qu’une mangeoire « plateau » où les animaux sont directement posés sur la nourriture.


En cas de mortalité avérée

Deux maladies très contagieuses sont souvent à déplorer autour des mangeoires :

  • la salmonellose touche les fringillidés (verdier d’Europe) de façon foudroyante. Les oiseaux atteints ont un plumage ébouriffé, ils paraissent amaigris et léthargiques.
  • la trichomonose provoque des abcès jaunâtres dans la gorge et le système digestif des colombidés et des rapaces. Ne parvenant plus à s’alimenter, ils meurent en 8 à 10 jours.

On considère une mortalité anormale lorsque le constat atteint 5 oiseaux morts trouvés en moins d’une semaine dans un rayon de 500m. Si vous étiez témoin d’une hécatombe, il faut réagir rapidement ! Tout d’abord, jetez les graines et eaux potentiellement contaminées, nettoyez tout minutieusement et stoppez immédiatement le nourrissage afin de permettre une dispersion des animaux et d’enrayer ainsi l’épidémie. Prélevez les cadavres avec des gants et placez-les, bien emballés (sac hermétique), au congélateur, pour d’éventuelles analyses. Prévenez la LPO qui se chargera d’alerter les organismes compétents. Quant aux éventuels oiseaux souffrants, mais toujours vivants, ils devront se voir confiés au plus tôt auprès d’un centre habilité de sauvegarde pour la faune sauvage.

Des mésanges atteintes de poxvirose peuvent également être observées à la mangeoire. Cette maladie se manifeste par des excroissances situées à proximité des yeux ou du bec. Plus d’informations sur cette maladie.

En toute saison, pensez à l'abreuvoir !
En toute saison, pensez à l’abreuvoir !
Crédits : C. Rousse/LPO

Au retour du printemps

Au retour des beaux jours, la LPO conseille d’arrêter progressivement le nourrissage. Un abreuvoir peut être laissé à disposition, mais il sera important de veiller à son hygiène. En effet, la hausse des températures favorise le développement de micro-organismes pouvant contaminer les points de rassemblement des oiseaux, notamment au sein des mangeoires et abreuvoirs...

[LPOinfo Île-de-France n° 16]


Mis à jour le : mercredi 3 août 2016

Partagez :

Préserver la biodiversité

Agissez avec la LPO

Adhérer

Adhérer

Animal en détresse

Animal en détresse

Créer son Refuge LPO

Créer son Refuge LPO

Groupes locaux

Groupes locaux

Sortie Nature

Sortie Nature

Suivre la LPO Île-de-France

Suivre la LPO Île-de-France